accueil brèves articles liens écrivez-nous abonnement
Charte des valeurs du PQ
Un sondage exclusif !

Le Couac, toujours à l’avant-plan du journalisme d’enquête au Québec, a mené un sondage exclusif sur la Charte des valeurs, cette proclamation catholique culturelle récemment proposée par le Ministre Bernard Drainville, cet ex-journal iste crédible devenu aujourd’hui dindon de la farce péquiste.

Selon ce sondage exclusif, la Charte des valeurs québécoises diviserait le Québec en deux, le tartinerait de beurre et de moutarde et y insérerait une tranche de jambon. Bref, la Charte des stéréotypes racistes québécois ne laisse présager rien de très casher.

Ma religion, c’est pas une religion, c’est un patrimoine

Concernant les religions en général, les Québécois sont également divisés. À la question « Quelle religion vous semble la plus menaçante pour les valeurs québécoises ? », ils ont été 5 % à répondre les « musulmans », 15 % à répondre les « juifs » et plus de 80 % à répondre la « Ville de Québec ». Appelé à commenter ce résultat, le maire Régis Labeaume a déclaré : « C’est juste des jaloux ! Québec est la plus belle religion dans toute le monde entier ! ».

Concernant l’islamisme radical, le Québec est tout aussi divisé. 99 % des gens de Montréal disent « ne pas en avoir peur » ( sauf à Anjou, on ne comprend pas trop pourquoi ) et 99 % des gens des régions disent « en avoir très peur », surtout en Gaspésie, région réputée pour ses Dixie Lee hallal.

À la question « Qu’est-ce que la charia ? » 50 % des gens ont répondu que c’était le « féminin de charrue », 30 % que c’était un « mot de 15 points au Scrabble » et 20 % n’ont pas eu le temps de répondre à cause d’une panne de métro ( nous les avons donc mis dans la catégorie « peut-être » ).

À la question « Êtes-vous pour le terrorisme ? » 60 % des gens ont dit qu’ils étaient « fortement pour », 10% « pour tout court » et 20 % « pas si pire pour ». Étant appelé à commenter ce résultat pour le moins étonnant, Johanne Marcotte du Réseau Liberté Québecor a littéralement craché son dentier en criant « Whoua houa houa houa ! ». Ce fut son seul commentaire sonore. Le reste lui sorti par le nez.

Le port des signes religieux

En ce qui a trait au port de signes religieux ostentatoires, l’opinion est également partagée. 30 % des répondants disent « s’en câlisser comme dans l’an quarante », 20 % « comme dans les années cinquante » et 50 % « comme dans les années soixante ». Commentant ses résultats, Mathieu Bock-Côté aurait dit quelque chose comme « Il s’agit de négation de soi et… glou glou glou la Nouvelle gauche… et considérant… » Mais Le Couac a comme malencontreusement perdu le tape dans le métro. On est allé voir aux objets perdus. Simon Tremblay-Pepin y a retrouvé un vieux costard noir un peu fripé, mais aucune trace du fameux enregistrement… Dommage.

Enfin, à la dernière question, « What does Quebec want ? » 20 % des gens ont répondu « Quessé qui dit ? », 30 % ont affirmé « vouloir pas grandchose » et 55 % des gens aurait affirmé « ne pas le savoir mais être tanné en ciboire de se faire poser la question ». ( Effectivement, 5 % des répondants auraient répondu deux fois, puisque les entrevues étaient faites de manière anonyme… c’est de même ).

Conclusions scientifiques

Commentant l’ensemble du sondage, Pauline Marois a affirmée, sourire en coin, être « Ben ben contente. Je trouve que ce sont des résultats stimulant pour l’avenir de la nation québécoise ». Elle a trouvé plutôt rigolo le fait que 70 % des Québécois croient qu’elle devrait « se rentrer la croix de l’Assemblée nationale dans le cul ». Sans gêne elle nous a déclaré que « tant que c’est pas la croix du Mont-Royal, moi, vous savez, je suis une authentique patriote ! », en faisant un clin d’oeil un peu malaisant.

* Le sondage a été fait à un moment donné et à partir de données recueillies ici et là quand on avait le temps sur internet pis ailleurs. Il n’est pas représentatif de quoique ce soit, mais comme on le publie et qu’on le commente, on sait que ça aura quand même un impact parce qu’un autre sondage démontre que seulement 4 % des gens lisent la méthodologie des sondages, et que 3% d’entre eux s’en foutent anyway.



© Le Couac 2006
Téléphone / Abonnement: (514) 596-1017